PETITE VIDEO SUPERBIKE MAGNY-COURS OCTOBRE 2015 - car-collector.net car-collector collection modèles réduits
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Modele

6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 17:05

PETITE VIDEO SUPERBIKE MAGNY-COURS OCTOBRE 2015

Résultats Superbike Race 1 du dimanche 4 octobre 2015

1er) Jonathan Rea

2e) Tom Sykes

3e) Sylvain Guintoli

 

Résultats Superbike Race 2 du dimanche 4 octobre 2015

1er) Jonathan Rea

2e) Chaz Davies

3e) Tom Sykes

 

Résultats Supersport du dimanche 4 octobre 2015

1er) Patrick Jacobsen

2e) Kenan Sofuoglu

3e) Lucas Mathias

 

Résultats Superstock 1000 du dimanche 4 octobre 2015

1er) Jeremy Guarnoni

2e) Kevin Calia

3e) Raffaelle De Rosa

 

Résultats Superstock 600 du dimanche 4 octobre 2015

1er) Augusto Fernandez Guerra

2e) Axel Bassani

3e) Toprak Razgatlioglu

 

Résultats Superstock 600 du dimanche 4 octobre 2015

1er) Javier Orellana

2e) Dorian Laville

3e) Guillaume Raymond

 

 

 

 

PRESENTATION DE LA COURSE SUPERBIKE

 

     Cette année a été celle de Jonathan Rea et de l'écurie Kawasaki. Le pilote originaire de l'Irlande du nord a dominé sans conteste la saison. Dans les 20 courses qui ont précédé la dernière étape de Jerez, Jonathan est monté à chaque fois sur le podium, remportant 12 victoires, 6 places de second et 2 places de troisième. Quand vous pouvez contempler une paire de médailles de bronze en pensant qu'elles représentent vos moins bonnes performances en une année de compétition, vous réalisez que vous êtes un pilote très spécial engagé dans une campagne de Championnat du monde non moins spéciale.

     Les prouesses de Jonathan dès le premier jour des séries (en février en Australie) ont démarées à une vitesse supersonique. Il a lancé sa saison à Philipp Island avec une première victoire en race 1, puis s'est classé second lors de la 2ème confrontation, à l'issue de laquelle Léon Haslam de chez Aprilia s'est retrouvé ex-aequo avec Rea en tête des séries, les deux pilotes ayant obtenu des résultats exactement inverses. JR a ensuite pris les devants lors de la toute première course Thaïlandaise en signant un doublé. A partir de ce moment, sa saison s'est inscrite sous le signe d'une domination totale.

     Une telle réussite aurait pu avoir des effets dévastateurs sur Tom Sykes, le coéquipier britannique de Jonathan qui n'a pas trouvé la version 2015 de la ZX-10R autant à son goût que les modèles des années précédentes. (n'oublions pas qu'au cours des 3 dernières années, il a été champion et dauphin à deux reprises, et qu'il ne lui a manqué que 6,5 points pour être triple champion). Le britannique a connu un début de saison difficile, mais Tom sait puiser dans ses ressources, et lors de sa course à domicile sur la piste de Donnigton Park, il a dominé le week-end, et c'est lui qui cette fois a remporté le doublé.

Depuis lors, il s'est à nouveau imposé à Misano, et il ne lâchera rien avant la fin de la saison. La compétition comprend un troisième pilote sur Kawasaki en la personne de David Salom, pilote originaire de Majorque et qui court pour l'équipe Team Pedercini. David a connu une année difficile et ses débuts prometteurs ont été compromis par des revers de fortune et des blessures. On l'attendait à un bien meilleur classement que cette 15ème place qui fut la sienne à l'occasion de sa course à domicile il y a deux semaines; il vaut bien mieux que cela.

     Observez la Kawasaki Go Eleven blanche et verte, une moto appartenant à une équipe du nord de l'Italie qui fait son entrée en lice. Vous y trouverez en selle Roman Ramos de chez Santander, ex-champion de moto 2 CEV qui s'est tranquillement mis au travail et s'est fait remarquer à l'occasion de quelques excellentes courses pour sa première année dans cette catégorie.

     Au cours d'une saison qui a connu une forte domination britannique (les 6 premières courses ont connu des podiums à 100% britanniques) c'est Ducati, avec un pilote originaire des îles britanniques, qui s'est lancé dans un forcing tardif avec en ligne de mire non seulement des victoires en course mais également la place de dauphin dans la course au titre. Le Gallois Chaz Davies a été champion du monde 2011 en Supersport; depuis lors, il a remporté des courses Superbike sur une Aprilia puis sur BMW, et il ajoute désormais cette rare moto du 3ème constructeur à son CV copieusement garni de victoires dans la catégorie reine. La Panigale de Ducati a connu une difficile période de gestation en tant que moto de course Superbike, mais Chaz a courageusement contribué à don développement avec son équipe technique et a fini par décrocher la première victoire SBK du modèle ici, en Espagne, en Race 1 à Aragon en avril. Depuis lors, Chaz s'est placé régulièrement en tête de course, venant talonner Rea et inscrivant un splendide doublé aux Etats-Unis. Une série de résultats impressionnants ont récemment permis à Chaz de dépasser Tom Sykes dans la course au titre dans la phase précédant Jerez, et il aura désèspérement besoin de consolider cette position à mesure que la saison s'acheminera vers son dernier épisode au Qatar.

     L'Italien Davide Giugliano, voisin d'écurie de Chaz chez Ducati, s'est souvent montré aussi rapide que lui lors des qualifications et an première partie de course, mais de trop nombreux accidents, dont un lors duquel il a subi des fractures dorsales, ont prématurément compromis sa saison. A l'occasion de cette course, Michele Pirro revient au sein de l'équipe après avoir également couru à Misano et à Jerez plus tôt dans l'année.

     L'équipe Althea (qui a emmené Carlos Checa au championnat du monde en 2012) et sa compatriote italienne, l'équipe Barni, ont remporté des succès qui leur ont rapporté un nombre de points non négligeable. Matteo Baiocco, pilote d'Althea, a régulièrement figuré dans le top ten du classement tandis que l'actuel champion Superstock 1000, l'Argentin Leandro Mercado, le suivait de près. Mais il faudra compter avec Niccolo Canepa, de retour chez Althea après un détour sur EBR et Kawasaki plus tôt dans l'année. Canepa champion STK 1000 a brillé sur la Panigale qu'il a piloté sous forme Evo pour la même équipe l'an dernier.

     Compte tenu de la victoire et des trois places de second remportées par Leon Haslam lors des 4 premières courses, les évènements ont été moins favorables en milieu de saison pour le très expérimenté Britannique. L'équipe Red Devils Roma court sur des motos sorties de l'usine Aprilia, e elle a accompli un travail impressionnant, mais elle s'est incontestablement laissé distancer par Ducati en matière de performances lors des premières courses. Pendant ce temps, le toujours très sympathique Jordi Torres a commencé à s'habituer à piloter des Superbikes après une carrière en Grand Prix, et il monte en puissance à chaque course.

     Jusqu'a Jerez, Torres a décroché 2 places sur le podium pour sa première saison, tandis que le double champion SBK Max Biaggi poursuit son retour dans ces séries en wildcard avec une 3ème place en Race One en Malaisie, ce qui fait de lui, à 44 ans, le pilote le plus âgé à être jamais monté sur un podium SBK.

     Les pilotes Ten Kate, actuels champions du monde avec Sylvain Guintoli et Mickael Van den Mark, ont connu une année difficile sur la vénérable Honda CBR1000RR. Fireblade, en Malaisie, la Honda a semblé plus compétitive que dans la plus grande partie de la saison, mais les pilotes ont tous deux eu du mal à rester à hauteur de leurs concurrents. Le Hollandais Van den Mark est monté deux fois sur le podium dans sa course à domicile à Assen en avril, tandis que le pilote français, surnommé "Guinters", qui s'est établi en Grande-Bretagnel, s'accrochait avec des scores respectables mais en échouant de peu à accéder au podium. Sa constance et son expérience lui ont permis de distancer son jeune coéquipier, tous deux ayant pris position dans la seconde moitié du top ten.

     L'année de Suzuki lui a fourni l'occasion de se forger un caractère, le constructeur s'étant trouvé dans l'obligation de changer le système électrique de sa GSX-R après quelques courses. Ajoutons à cela l'impossibilité de réaliser des tests, et l'on comprend que Suzuki s'est retrouvé dans une position délicate, et pourquoi la 3ème place ateinte par Alex Lowes en Thailande il y a déjà un certain temps constitue ce qu'ils ont pu réaliser de mieux. Une fois encore, comme Honda, des progrès se font sentir tardivement dans la saison, mais cela n'a pas aidé le pilote français Randy de Puniet qui se morfond en bas de tableau, en 17ème position. Ne soyez cependant pas surpris de voir le duo jouer des coudes dans le groupe de tête si l'équipe parvient ici à accrocher la moto à leurs désirs.

     BMW, qui ne dirige plus une équipe d'usine, a connu un passage à vide dans les séries. L'équipe privée au statut de superstar que chacun appelait de ses voeux, n'a jamais pris corps cette année, puis BMW Motorrad Italia a procédé à un échange de pilotes à un moment de la saison, après que le français Sylvain Barrier ait été remercié au bénéfice de l'Italien Ayrton Badovini. Cela n'a pas été facile, mais Ayrton a réalisé des performances encourageantes.

     MV Agusta, qui développe sa F4 au look exotique en partant de zéro, traverse une année supplémentaire d'apprentissage. Leon Camier a mouillé sa chemise et a contribuer à perfectionner la moto qui souffrait à la fois d'un manque de puissance et d'un excès de poids. Les choses semblent néanmoins prendre forme, et l'équipe espère poursuivre ses améliorations pendant le reste de l'année avant d'unir ses forces pour atteindre le haut du tableau en 2016.

PETITE VIDEO SUPERBIKE MAGNY-COURS OCTOBRE 2015

Partager cet article

car-collector - dans VIDEOS
commenter cet article

commentaires