HISTOIRE DU VELOSOLEX - car-collector.net car-collector collection modèles réduits
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 06:22

HISTOIRE DU VELOSOLEX

HISTOIRE DU VELOSOLEX

Première publicité du Vélosolex en 1946: un vélo qui avance tout seul

HISTOIRE DU VELOSOLEX

Pour beaucoup d'étrangers, trois éléments permettent de reconnaître un français: le béret, la baguette et le vélosolex,

"la bicyclette qui roule toute seule".

 

Chez le fabricant de carburateurs Solex, le projet d'une bicyclette à moteur auxiliaire est dans les cartons depuis la première guerre mondiale. En 1940, la France est en guerre et l'avenir est sombre. Cette période de crise risque de durer même après la guerre et les ingénieurs décident donc de poursuivre sérieusement l'étude de cette bicyclette motorisée. Il s'agit d'un vélo équipé d'un petit moteur 2 temps de 38cm3 monté sur la fourche, devant le guidon et qui entraîne la roue (c'est une traction avant!) au moyen d'un galet. En 1942, le Vélosolex est prêt: l'usine va en fabriquer plus de 700 jusqu'à la fin de la guerre. Tous les exemplaires sont confiés aux membres du personnel. Cet essai grandeur nature va permettre d'aboutir au modèle définitif, présenté au printemps 1946. 

HISTOIRE DU VELOSOLEX
HISTOIRE DU VELOSOLEX

La Solexine, le mélange spécifique au moteur 2 temps du Solex.

      Celui-ci pèse 25kg, son moteur est passé à 45cm3 développant 0,4CV est la consommation est d'environ 1,25 litres de mélange (la célèbre Solexine) aux 100kms. La vitesse plafonne à 28 km/h. Le fonctionnement est réduit au minimum, puisqu'il n'y a pas d'embrayage, ni d'accélérateur. Il suffit d'avancer pour lancer le moteur, qui s'arrête en même temps que la machine. Fabriqué à Courbevoie, le prix s'établit à 5700 Francs. Immédiatement c'est un succès. On produit 25 000 exemplaires en 1948, puis 36 000 en 1949. La simplicité d'emploi et la robustesse de ce deux-roues deviennent légendaires. C'est le véhicule pratique par excellence, certains même partent en vacances dessus. Un réseau de professionnel, les "stations-services Solex" en assurent l'après-vente.

HISTOIRE DU VELOSOLEX
HISTOIRE DU VELOSOLEX

Camping près de Fontainebleau en Ford T et en Solex pour la famille. L'été suivant, le jeune homme ira du Var jusqu'a Paris, en Solex.

     Le Solex est constamment amélioré. En 1951, un levier permet de relever le moteur à l'arrêt, faisant office d'embrayage. En 1953, on dépasse les 100 000 exemplaires construits dans l'année (200 000 en 1955, 260 000 en 1957, 360 000 en 1964, année record). Ce premier modèle, appelé "330", en 1954, est remplacé fin 1956 par une version modernisée, le 660. En 1959, c'est l'arrivé du 1400, suivi du 1700 à embrayage automatique, puis du 2200. Un nouveau cadre, plus carré, est présenté en 1964, c'est le 3300 qui deviendra le 3800 en 1966, le modèle le plus connu et le plus emblématique aujourd'hui. Il sera épaulé en 1971 par une version colorée aux roues plus petites, le 5000. Celui-ci sera le dernier modèle avec un entrainement par galet.

HISTOIRE DU VELOSOLEX

Le 3800 de 1966 charme les jeunes filles pour ses qualités de sécurité.

Toute une génération a fait ses toutes premières armes au guidon d'un Solex, faisant fi des conditions sociales pour retenir le côté pratique, et il n'est pas rare aujourd'hui d'en retrouver un sur la route. Un fabricant a même racheté le nom, en 2006, pour désigner un nouveau modèle... électrique!

HISTOIRE DU VELOSOLEX

Richard, le pompiste de Pouilly-sur-Loire, lancé à pleine vitesse sur la Nationale 7.

HISTOIRE DU VELOSOLEX

Une publicité vante les caractéristiques du modèle en 1952.: la puissance n'est pas négligée, ainsi que l'aspect économique.

HISTOIRE DU VELOSOLEX

Partager cet article

commentaires