DOCUMENT: LES CITROEN 2CV SERIES LIMITEES AU 1/43 - car-collector.net car-collector collection modèles réduits
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 22:02

DOCUMENT: LES CITROEN 2CV SERIES LIMITEES AU 1/43

DOCUMENT: LES CITROEN 2CV SERIES LIMITEES AU 1/43

DE TOUTES LES COULEURS

 

     De 1949 à 1990, de Levallois-Perret à Mangualde au Portugal, la 2CV a été produite quarante et un ans durant. A la fin de sa vie, pour relancer les ventes, Citroën a multiplié les séries limitées, à savoir des voitures bénéficiant d'une finition et d'accessoires chaque fois différents.

 

     Dinky Toys, Norev, JRD et Solido, pour ne citer que les réducteurs les plus connus, ont reproduit la 2CV au 1/43ème sous ses différentes évolutions sans jamais s'occuper des séries limitées. C'est logique puisque leur période de fabrication précède l'arrivée sur le marché de ces modèles. C'est donc au milieu des années 90, avec le renouveau de Norev et l'éclosion de Vitesse, qu'apparaissent ces "Deuches" multicolores.

     A la base, il n'y a que deux modèles. Norev Collection a modernisé son ancien moule de 1960 en retravaillant le haut de la calandre, les phares, les pare-chocs, la capote, les jantes et quelques menus détails. La carrosserie en ABS est vissée sur un châssis sommaire en zamac non peint. Vitesse a adopté un schéma inverse, créant un moule de carrosserie inédit (en zamac) vissé sur un châssis en plastique injecté reproduisant, lui, avec beaucoup plus d'exactitude que le vrai. Chacune de ces 2 marques mérite son lot de critiques. Cela va de la largeur des portes et de la position des roues arrière chez Norev, à la face avant ou aux formes des ailes chez Vitesse. Mais, dans l'ensemble, les reproductions sont plus qu'acceptables, surtout pour une collection dont la raison d'être est avant tout la décoration extérieure.

     Pour l'instant, Norev s'est attaché aux versions vendues sur le seul marché français. Son concurrent portugais a, lui, privilégié les versions prototypes ou celles diffusées par les filiales européennes de la marque aux deux chevrons. Une aubaine pour le collectionneur qui peut ainsi réunir la quasi-totalité des variantes.

     Chronologiquement, tout a commencé en 1976 avec la Spot, fabriquée à 1800 exemplaires et reconnaissable au mélange de l'orange Ténéré et du blanc Meije. Cette même année, Citroën réalisait deux exemplaires de la "Basket" en récompense d'un concours de décoration organisé par les élèves de deuxième année de l'école Camondo. Il faut attendre 1980 pour voir apparaître la "Charleston" aux découpes des couleurs rappelant les années folles lorsque cette danse était à la mode. Un modèle au tirage limité à 8000 exemplaires mais dont le succès fut tel qu'il se retrouva intégré au catalogue de la marque à partir de 1981 comme modèle à part entière. La série limitée est bordeaux et noire avec des phares rouges alors que le modèle dit de série recevra des accessoires chromés. Il sera produit en 1982 une version jaune et noire, remplacée dès l'année suivante par une variante de deux tons de gris.

DOCUMENT: LES CITROEN 2CV SERIES LIMITEES AU 1/43

     Cette popularité fait que la Charleston a interessé aussi bien Norev que Vitesse avec un avantage au fabricant portugais qui la propose avec la capote fermée ou bien ouverte, ce qui permet, dans ce cas, de juger la finition du tissu des sièges. Ces derniers sont différents selon la marque. Norev s'est contenté d'habiller la structure tubulaire de versions plus anciennes. Il s'agissait en fait de sièges type Ami 6 que Vitesse a fort bien reproduits même s'ils apparaissent un peu minces.

D'autre part, Norev a doté sa miniature du hamac entre les sièges arrière et la lunette, alors que ce détail manque chez Vitesse qui fait, lui, apparaître la roue de secours. La décoration de la portugaise est en tampographie, plus détaillée que celle de sa rivale qui ne fait appel qu'a des décalcomanies. Ainsi, il manque les entourages de vitres latérales et les baguettes de porte. De la même façon, Vitesse a reproduit le bouchon d'essence et le rétroviseur extérieur mais a omis les essuie-glace. Pour les feux arrière, l'avantage revient à Norev qui a fabriqué des pièces rapportées là ou Vitesse s'est contenté d'un peu de peinture.

 

 

LA 007 DE JAMES BOND

DOCUMENT: LES CITROEN 2CV SERIES LIMITEES AU 1/43

     A ce moment là, la 2 CV étonne le monde lorsque James Bond, alias Roger Moore, en utilise une dans le film " Rien que pour vos yeux ".

Un modèle jaune qui était en fait un châssis de GS sur une caisse de 2CV. Citroën profite de l'occasion pour sortir la "007" avec des impacts de balles à coller par l'acheteur. Il en fut produit 500 exemplaires pour la France et 500 pour la Grande-Bretagne avec conduite à droite.

     Il faudra attendre plus de dix ans, plus exactement 1993 pour voir naître une nouvelle 2CV série limitée.  A l'occasion de la Coupe de l'America, Citroën sort la " France 3 ", du nom du bateau tricolore qui défendait nos chances dans cette compétiton et que sponsorisait Citroën.

DOCUMENT: LES CITROEN 2CV SERIES LIMITEES AU 1/43

     Puis vient la saga des "Dolly" qui feront l'objet de trois séries successives entre mars 1985 et octobre 1986. Chacune de ces séries était composée de trois modèles avec des combinaisons de couleurs différentes. Norev a reproduit les deux premières. Attention, la séparation des couleurs est de qualité inégale d'une miniature à l'autre. C'est à la "Cocorico" en 1986 que reviendra l'honneur de clore les séries limitées françaises. Elle a été tirée à 1000 exemplaires. Le moucheté blanc des portières est réalisé manuellement ce qui fait que chaque miniature présente des différences entre le côté droit et le gauche. Pour les filiales européennes, on peut citer la 2CV "Perrier" en Belgique, les "Mondial" et "Marcatelo" en Espagne ou la "Bamboo" en Grande-Bretagne. Pour l'instant, Vitesse ne s'est interessé qu'aux deux dernières dotant sa "Bamboo" d'une direction à droite.

     Serge Gavin, le père des séries limitées chez Citroën, a imaginé de nombreuses autres décorations de 2CV qui n'ont pas été sélectionnées. Pourtant la "Saloon" pensée en 1976, a trouvé grâce aux yeux de Vitesse. Il reste donc de nombreuses possibilités aux uns et aux autres pour faire travailler leurs moules avant d'épuiser ce thème.

 

PS: en plus de ces 2CV séries limitées authentiques, Dinky-Matchbox a fabriqué une pseudo Charleston sur la base d'une carrosserie type 1957, sans les bandes latérales chromées, à quatre glaces et non six et à la malle de couleur noire.

 

 

Tableau des références de 2CV séries limitées

 

MARQUE   REFERENCE   TYPE   CARACTERISTIQUES   ANNEE
                 
Dinky Toys   DYM36820   2 CV   jaune - noire   1957
                 
Norev   151125   Spot   orange - blanche, capote orange   1976
                 
Norev   151320   France 3   blanche + décor, capote blanche   1983
                 
Norev   151321   007   jaune + décor, capote jaune   1981
                 
Norev   151326   Charleston   bordeaux - noire, capote noire   1981
                 
Norev   1513261   Charleston   jaune - noire, capote noire   1981
                 
Norev   1513262   Charleston   grise - noire, capote noire   1981
                 
Norev   151329   Cocorico   bleu - blanc - rouge, capote grise   1986
                 
Norev   151400   Dolly   blanche - grise, capote blanche   1985
                 
Norev   151401   Dolly   beige - grise, capote blanche   1985
                 
Norev   151402   Dolly   rouge - grise, capote blanche   1985
                 
Norev   151404   Dolly   blanche - rouge   1985
                 
Norev   151403   Dolly   blanche - verte   1985
                 
Solido   1829   007   jaune - noire   1981
                 
Solido   1830   France 3   bleue - blanche   1983
                 
Vitesse   V98056   Marcatello       1976
                 
Vitesse   L144   Basket       1976
                 
Vitesse   43   Charleston   toutes les versions   1982
                 
Vitesse   V98156   Saloon       1982
                 
Vitesse   VCC99030   Bamboo       1982

 

Source: magazine mensuel auto modélisme n°47 de mai 2000

Rédaction: Monsieur Richard M. Treuil

Partager cet article

commentaires