BIOGRAPHIE DEVOS: HISTOIRE DE CETTE MARQUE FRANCAISE DE MINIATURES - car-collector.net
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 17:58

BIOGRAPHIE DEVOS: HISTOIRE DE CETTE MARQUE FRANCAISE DE MINIATURES

 

 

     Nous sommes en novembre 1983...

 

     Roland Devos est un artisan installé dans le Sud-Ouest de la France. Il aime le travail bien fait et cela se ressent dans chacune de ses créations. Le véhicule réel est étudié jusque dans ses moindres accessoires avant d'en réaliser la reproduction au 1/43. La résine employée permet une infinité de détails, et les pièces chromées rapportées ajoutent au réalisme de la miniature. Il faut savoir que les premières "Traction avant" avaient des pièces rapportées en résine d'abord peintes en couleur argent, puis chromées. Maintenant, elles sont en métal chromé. Evolution donc, dans le bon sens, de même que les roues toute résine ont été remplacées par des jantes en métal avec pneus souples. Devos a même proposé, à tous ces clients qui avaient déjà été livrés, le remplacement gratuit des pièces en résine par des pièces en métal. Un savoir commercial si rare qu'il était impératif de le mentionner. La politique des prix de Devos est également unique puisque ceux-ci demeurent inchangés jusqu'à épuisement du tirage du modèle.

     Travaillant seul, la production est lente. Il faut donc savoir attendre plusieurs mois.

     Dans le programme 1984 figure une "Traction 15 Splendilux", une "Supertraction Rosengart" et la C6F du pape Pie XI, réalisée en collaboration avec Carlo Brianza, laquelle comprendra environ 220 pièces! Ce modèle de grand luxe sera vendu entre 2200 et 2600 F environ. Les modèles mentionnés "hors série" sont réservés aux meilleurs clients, et se commandent par souscription.

     D'autre part Latude ayant cessé son activité, Devos vient de racheter les moules. Les modèles déjà existants vont continuer à être produit, et des nouveautés plus qu'intéressantes vont completer la gamme.

     A noter que les deux modèles diffusés jadis par T. Redempt s'approchaient du style Dinky Toys des années cinquante.

     Tous nos compliments à Monsieur Devos et à son épouse qui l'aide très souvent.

 

POUR:

  • une fidèlité totale, proportions remarquablement justes
  • des peintures superbes rejoignant les coloris de l'époque
  • des intérieurs détaillés avec tableau de bord finement reproduit (le levier de vitesse figure sur chaque Traction)
  • des accessoires du type gazogène, bombones à gaz, galerie de toit, etc... si représentatifs de l'époque où les Tractions étaient les reines de la route
  • la numérotation de chaque miniature personnalisant ainsi votre collection.

 

CONTRE:

  • seuls les Transkits pour AUTOMANY s'intègrent mal à cette production. Si la gravure est bonne, le plastique employé n'est pas suffisamment rigide. De plus les roues provenant de chez Heller confèrent un aspect maquette à ces miniatures, alors que l'ensemble des modèles Devos peuvent rouler. Certes, ils ne sont pas faits pour jouer, mais une voiture qui roule, c'est plus logique, plus attrayant donc plus sympathique.

 

Source: Magazine mensuel Argus Miniatures n°60 de novembre/décembre 1983

Rédaction: Monsieur E. Flament

BIOGRAPHIE DEVOS: HISTOIRE DE CETTE MARQUE FRANCAISE DE MINIATURES
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

commentaires